°°°°°°°°°°°         LES  GRANDES  LAMPES      °°°°°°°°°°°


VUE GÉNÉRALE


JOUR / NUIT : Détails à mi hauteur

JOUR / NUIT : Détails en partie haute

JOUR / NUIT : Vue générale


1ère face. 1er vitrail. JOUR / NUIT

PERLES DE PLUIE : Vue générale

PERLES DE PLUIE : Détails en partie haute

PERLES DE PLUIE : Vue générale


2ème face. 2ème vitrail. PERLES DE PLUIE

RAYONNANT : Détails à mi hauteur

RAYONNANT : Détails en partie haute

RAYONNANT : Vue générale


3ème face. 3ème vitrail. RAYONNANT

Détails de la couronne, du socle en bois. RAYONNANT : Détails partie basse

La DELTA

Hauteur 1,80 m et diamètre 20 cm. Tube fluorescent 1,50 m. Commande à pied.

Une lampe = 3 ambiances différentes de lumière = 3  représentations différentes de vitraux = 3 faces différentes.

 

Son nom vient de l’idée suivante : Delta en grec est l’équivalent de notre lettre « d ». Ici, le d est utilisé pour différent, parce que cette lampe, bien qu’issue de l’idée des Trois vitraux (modèle ci-dessous), ne lui est pas identique. 

 

Elle présente plusieurs différences :

  • Les trois faces sont différentes les unes des autres.
  • Une autre vient de son socle ; celui-ci est directement inspiré des socles réalisés en pierre, base des colonnes en architecture. Il ajoute un relief intéressant à la base.
  • Une autre par rapport à toutes les grandes lampes réalisées jusqu’ici, vient de l’emplacement du tube fluorescent et de sa fixation. Auparavant, le tube était fixé à l’intérieur de la lampe - sur la lampe elle-même - et juste en face d’un des trois vitraux. Ainsi sur les trois, un seul recevait la totalité de la lumière, mais les deux autres étaient défavorisés en la recevant sur un côté. A présent, l’éclairage vient du centre et l’ensemble fluorescent est fixé sur la base. Pour profiter de l’éclairage maximal, il convient de choisir l’une des faces en faisant tourner la lampe sur son socle et la présenter en face du tube fluorescent. L’autre avantage de ce mode d’éclairage est également nouveau. Si une face est totalement opposée à l’éclairage, le vitrail est visible, mais comme avec une lumière atténuée. 

L’idée générale était de réutiliser les axes des cercles des Trois vitraux. Autrement dit, les emplacements initiaux des cercles. Ils ont été réutilisés en grande partie. Les trois vitraux se présentent ainsi :

  • 1) Un vitrail donne un côté Jour/Nuit, l'éclairage se joue entre l’obscurité et la pleine lumière. Ce vitrail apporte un côté très reposant. Le peu de lumière est diffusé de bas en haut par des lignes verticales, constituées de points moyens et petits. Les détails suivent cet ordre vertical.
  • 2) Un vitrail se rapproche le plus, des faces des Trois Vitraux. Ce vitrail suggère la verticalité. Il est réalisé de plus gros points. Cependant, d’autres points plus petits, nombreux et successifs, accompagnent cette verticalité. Le résultat final donne une sorte de rideau de Perles de pluie.
  • 3) Le troisième vitrail Rayonnant est le plus complet, le plus riche de détails. Comme les précédents, il utilise des lignes obliques, verticales et horizontales. Mais sur ces trois axes, il n’y a plus de lignes dominantes. 

La lampe se découvre et se lit différemment en fonction de la distance à laquelle, elle est regardée. À partir de 5m de distance et au-delà,  seules les grandes lignes sont dominantes. À 2m le style du vitrail est bien visible. À 1m, tous les détails apparaissent.

 


Détails du bas

Détails mi-hauteur

Détails du haut


LES TROIS VITRAUX

Hauteur 1,80 m et diamètre 20 cm. Tube fluorescent 1,50 m. Commande à pied.

Pour la comprendre, il convient de la lire de bas en haut. Il y a le motif central, inséré entre les diagonales, qui se retrouve 4 fois en remontant. En remontant, les détails de côté se complètent pour finir en apothéose avec la rosace. Sur les côtés, sont insérées de fines petites croix et en face avant une autre croix plus grande se situe dans le troisième encadrement en partant du bas. Pour donner un opposé à la lumière qui se fait plus présente en face avant et en partie haute, le bas des colonnes est "renforcé" par trois lignes parallèles de puits, sur le premier tiers. Il s'agit d'un pilier fasciculé. Des roses ont été réalisées pour la première fois en face avant. La partie haute est constituée d'une arche romane qui ceinture la rosace, retombe sur le côté en tangente sur la ligne droite en fin de cercle, pour repartir aussitôt, créer une autre arche à côté et encore une fois. Ainsi trois vitraux se présentent sur la colonne.

J'ai une grande attirance pour les vitraux anciens. J'admire leurs compositions, leurs formes, leurs coloris, les lumières qui se jouent dans les profondeurs des teintes transparentes.




LE FLAMBEAU II

Caractéristiques physiques identiques à la version précédente ci-dessous. La nouveauté est l'usage du tube LED.

Des modifications ont été apportées sur ce modèle pour donner plus de relief.

 



LE FLAMBEAU I

Hauteur 1,65 m et diamètre 20 cm. Tube fluorescent 1,50 m. Commande à pied.

Son nom vient de la volonté de créer une lampe très éclairante.


LA COCCINELLE

Hauteur 1,80 m et diamètre 20 cm. Tube fluorescent 1,50 m. Commande à pied.

Son nom vient de sa base bien présente, tandis que les fines spirales s'orientent pour une envolée vers la lumière.

 


ETERNEL FEMININ

Hauteur 1,80 m et diamètre 20 cm. Tube fluorescent 1,50 m. Commande à pied.

Son nom vient de l'hommage donné aux femmes et aux vêtements féminins ; foulards, jupes, robes, qui comportent des pois.


LA RELIGIEUSE

Hauteur 1,80 m et diamètre 20 cm. Tube fluorescent 1,50 m. Commande à pied.

Son nom reste encore un mystère.


UNE SPIRALE

Hauteur 1,80 m et diamètre 20 cm. Tube fluorescent 1,50 m. Commande à pied.

Son nom vient de sa seule spirale qui monte depuis la construction de la base beaucoup plus étoffée, alors que seules subsistent en hauteur trois lignes, comme le sommet d'un gratte-ciel.


LA DIAPHANE

Hauteur 2,00 m et diamètre 20 cm. Tube fluorescent 1,50 m. Commande à pied.

Dans sa base, elle comporte un lest et une prise DCL pour le raccordement entre la base et la colonne. Elle est souvent comparée à de la dentelle. Elle est visible sur la photo de décor du théâtre de Lanouaille (Menu  ⇨ Expositions passées, mai 2015).